L’art du Gandhara : spiritualité bouddhique et art grec.

L’art du Gandhara est aujourd’hui injustement méconnu. Il s’agit pourtant d’un exemple passionnant de syncrétisme culturel et artistique au sein des arts de l’antiquité. Cet art met au service du bouddhisme les techniques de la statuaire et de l’architecture grecque. Cette petite région, située aujourd’hui à la jonction du Pakistan, de l’Afghanistan et de l’Inde fut pendant des siècles un lieu central de rencontres et d’échanges, de réflexion et de méditation pour l’ensemble de la communauté bouddhique. Les textes, les statues et les vestiges de l’art du Gandhara constituent de nos jours un patrimoine essentiel pour l’histoire du bouddhisme et pour l’histoire de la circulation internationale des arts et des idées.

Le Musée national des arts asiatiques – Guimet propose l’une des plus imposantes collections européennes consacrées à l’art du Gandhara, située au premier étage du musée. Cette collection se compose de nombreux bas-reliefs, statues, éléments décoratifs et stupas bouddhiques. Au travers de celle-ci se dessine l’influence cumulée, des siècles durant, des empires perses, gréco-macédoniens, indiens et iraniens.

Nous vous invitons, au fil de ces quatre vidéos explicatives, à découvrir les réalisations des artistes antiques du Gandhara. Tout en partant des œuvres exposées au Musée national des arts asiatiques – Guimet, nous souhaitons vous rendre familiers avec l’histoire, la géographie et la spiritualité de cette région. Il s’agira de montrer combien cet art est précieux pour une histoire internationale et transcontinentale des arts, des idées et des techniques.

I – Géographie

Où se situe le Gandhara ? Quelle importance la position géographique de la région joue-t-elle dans la structuration de son art ?

II – Histoire

Pourquoi parle-t-on d’art gréco-bouddhique ? Quelle est l’histoire antique de cette région ? Comment cette histoire se lit-elle à travers les œuvres exposées au Musée national des arts asiatiques – Guimet ?

III – Religion

Le Gandhara fut la terre de naissance du bouddhisme Mahayana, aussi appelé bouddhisme du grand véhicule. Qu’est-il possible d’apprendre de ce courant spirituel à travers les statues de bodhisattvas (êtres sur la voie de l’éveil) en exposition au Musée national des arts asiatiques – Guimet ?

IV – Conclusion

Une médiation proposée par Djihane Benzeggouta, Raphaël Forment et Ianis Roche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :